© Pinterest

Suite parentale, chambre d’amis ou encore salle de jeux, les combles offrent la possibilité de gagner en espace à vivre sous le toit. Pour laisser parler vos envies, reste néanmoins à vous assurer de la faisabilité complète de votre projet. Pas à pas des étapes à mener.

Première étape : faites l’état des lieux

© Pinterest

Pour être en mesure d’envisager l’ensemble des travaux à réaliser, il est indispensable de mener un état des lieux minutieux de vos combles et de bien budgéter chaque poste de dépense. Plusieurs points doivent faire l’objet de toute votre attention, et notamment l’état de votre toiture, de votre charpente et de votre plancher afin de vous garantir tant un confort optimal qu’une bonne isolation. Comptez au minimum une hauteur de 1,80m sous le faitage pour que l’espace soit considéré comme habitable, et une inclinaison de pente à pas moins de 45° pour pouvoir vous y déplacer sans encombre. Dans le cas contraire, mieux vaut envisager des travaux pour surélever la toiture. En cas de doute sur l’étanchéité de cette dernière, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qualifié pour vous éviter toute mauvaise surprise. Il serait dommage de voir vos travaux prendre l’eau !

Seconde étape : anticiper les besoins

© Pinterest

Quel que soit votre projet, ce nouvel espace se devra d’être à la fois lumineux et confortable. Pour l’électricité comme le chauffage, il vous faudra vous raccorder aux réseaux existants de votre maison. Prenez le temps de vérifier où se situe chacun d’eux à l’espace du dessous afin d’éviter de voir la facture s’allonger avec les raccordements. Pour la luminosité et l’aération, si votre bien ne compte actuellement pas de fenêtres de toit de type Velux, il vous faudra en installer. Un coup d’oeil sur le futur vis-à-vis mérite d’être pris en compte avant les travaux. De même, vous devez vous assurer que ce nouvel espace sera facilement accessible par un escalier. Sans oublier que pour qu’il soit praticable et aménageable, le sol devra pouvoir supporter un poids important (de 150 à 200kg le m2) sans être trop bruyant. Reste encore à considérer l’insonorisation et l’isolation, pour être sûr et certain d’en profiter comme il se doit.

Troisième étape : réalisez les démarches administratives

© Pinterest

Quelle que soit l’importance des travaux à mener pour finaliser votre projet, mieux vaut contacter votre mairie afin de connaître l’ensemble des contraintes existantes relatives au plan d’urbanisme en vigueur au coeur de votre commune. Sachez notamment que toute modification de l’aspect extérieur ou augmentation de la surface de votre bien est soumise à une déclaration préalable voire un permis de construire selon les travaux effectués. Vos combles nécessitent d’être isolées thermiquement ? Vous aurez le plaisir de voir votre facture diminuer grâce aux aides financières existantes en matière de rénovation énergétique. Seule condition : faire appel à une entreprise RGE (reconnu garant de l’environnement). Enfin, pour que votre bien soit assuré en prenant en compte cette nouvelle surface, pensez à contacter votre assureur pour modifier votre contrat d’habitation.

Quatrième étape : pensez pratique pour l’aménagement

© Pinterest

Avec leur inclinaison, les combles méritent d’être bien pensées pour voir leur aménagement optimisé. Chambre, salle de jeux, dressing… quel que soit votre projet, mieux vaut quoi opter pour des coloris clairs et limiter au maximum les cloisons pour conserver une impression d’espace à la fois aéré et circulant. Privilégiez également l’installation de rangements et placards dans les parties basses, plus difficiles d’accès sous la pente du toit, pour ne rien perdre de ces nouveaux mètres carrés durement acquis. Côté matériaux, optez de préférence pour des cloisons et revêtements de sol légers plus facilement supportables par votre plancher. Enfin pour ce qui est de la décoration, mettez en lumière la particularité de cet espace sous pente à l’aide pourquoi pas d’un fauteuil suspendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *