Entre facilité d’application et large gamme de revêtements, repeindre un mur a de quoi tenter même les plus novices. Et pour cause, cette technique simple peut changer radicalement l’aspect d’une pièce sans nécessiter un gros investissement. Ne reste qu’à respecter quelques étapes incontournables pour que le résultat soit au rendez-vous !

© Pinterest

Le matériel :
– Bâche de protection – Rouleau moyen
– Adhésif de masquage – Grille d’essorage
– Peinture et sous-couche – Camion à peinture
– Pinceau à bout rond – Escabeau
– Mélangeur de peinture ou spatule

Etape n°1 : Bien s’équiper

Pour peindre dans de bonnes conditions, il est utile de vous munir de vieux vêtements et de chaussures confortables, auxquels vous ne tenez pas particulièrement. Il est fort à parier que vous ne ressortirez pas de cette expérience sans une tache ! Si l’envie vous tente, vous pouvez même adopter une combinaison de chantier. Protégez également vos cheveux à l’aide d’une casquette ou d’un bandana. Et enfin, armez-vous de gants en latex et d’un masque. Des lunettes de protection peuvent également être utiles si vous optez pour de la peinture à la glycéro.

Etape n°2 : Préparer la pièce

Avant même d’entamer la phase de peinture, il est primordial de protéger votre chantier. Pour cela, videz dans un premier temps la pièce de ses meubles et accessoires déco (tapis, tableaux, bibelots…) ou, au minimum, réunissez le tout au centre de la pièce et recouvrez-les d’une bâche de protection ou d’un vieux drap. Pour prévenir les dégâts d’éventuelles projections de peinture, disposez une bâche plastique sur le sol et fixez-la à l’aide de l’adhésif le long des plinthes, portes et fenêtres. Enlevez si possible les radiateurs, poignées de portes, tringles et étagères, ainsi que les boîtiers de protection de vos prises électriques.

Etape n°3 : Vérifier le mur

© Pinterest

Pour un résultat optimal, il est nécessaire de ne pas brûler les étapes et de vérifier que votre support est sain. Votre mur est sale ? Prenez le temps de le lessiver avec un détergent adéquat, de le rincer et de le laisser sécher. Votre mur est fissuré ? Optez pour un rebouchage minutieux grâce à un enduit, sans oublier un léger ponçage une fois que celui-ci est bien sec. Votre mur présente des imperfections ? Misez sur un ponçage complet avec du papier de verre à grain moyen, puis fin, pour lui redonner un aspect lisse.

Etape n°4 : Préparer son matériel

Avant de donner le premier coup de pinceau, veillez à bien préparer votre matériel : lavez votre rouleau et votre pinceau pour les débarrasser d’éventuels résidus, puis essorez-les. Ouvrez votre pot de peinture et mélangez bien la matière à l’aide du mélangeur ou d’une spatule afin de bien homogéniser la substance. Enfin, versez la peinture dans le camion dédié en remplissant l’espace approprié selon la surface à peindre.

Etape n°5 : Appliquer la sous-couche

Le moment est venu de vous lancer ! Dans un premier temps, dégagez les angles et les contours de fenêtres, de portes et de prises électriques à l’aide de votre pinceau à rechampir. Prenez la primaire d’accrochage et étalez-la bien afin d’éviter toute trace ou paquet. En bref, commencez par les endroits difficiles avec un maximum d’application. Puis, munissez-vous du rouleau, trempez-le dans la sous-couche en la répartissant du mieux possible, et toujours du haut vers le bas.

Etape n°6 : Appliquer la couche de peinture

© Pinterest

Une fois le délai de séchage de la sous-couche écoulé (une fois encore ne jouez pas les pressés au risque de tout gâcher), prenez la peine de regarder le rendu. De petites imperfections apparaissent ? Optez pour un très léger ponçage pour les faire disparaître, puis nettoyez avec un chiffon propre. Il est ensuite temps de répéter exactement le même processus que pour l’application de la sous-couche avec votre peinture.

Etape n°7 : Nettoyer le chantier

Votre mur est peint ? Ne reste à présent qu’à ranger et nettoyer le chantier. Retirez délicatement l’adhésif de masquage avant que la peinture ne soit complètement sèche au risque qu’elle parte avec. Lavez vos outils avec soin pour pouvoir correctement les réutiliser dans d’autres circonstances et refermez bien votre pot de peinture. Ouvrez grand vos fenêtres afin d’aérer la pièce. Pour finir, enlever la bâche de protection du sol et débarrassez-vous des déchets. Et appréciez le résultat !

Nos astuces :
– Ne réalisez pas de peinture dans une pièce trop chauffée, trop froide ou encore humide. L’idéal étant une température comprise entre 18 et 22C°,
– Pensez à bien aérer la pièce entre l’application de deux couches  pour éviter de rester trop exposé aux vapeurs et/ou particules dégagées par la peinture, notamment s’il s’agit de glycéro,
– Prévoyez la bonne quantité de peinture selon la surface à peindre. Le plus souvent, des indications figurent directement sur le pot. N’hésitez pas à viser un peu au dessus pour éviter de vous retrouver en manque de peinture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *